Traverse des Cultureux

Traverse des Cultureux

"En ces temps de supermarché, je reste votre sympathique petite épicerie de quartier" Une citation d’Orson Wells longtemps en devanture du Petit 38 de Chantal Morel à Grenoble pour dire le nécessaire retour à l'essentiel : l’Artiste, son travail, le public… Les fondamentaux quoi !

Une tradition bien vivace

Le Cultureux est à la Culture et ses professionnels de la profession ce que Mandrin était au commerce et aux sauta-bouisson, un contrebandier, un irrégulier, un pirate. C’est un voleur de feu, un voleur de pommes (si l’on admet que l’arbre de la connaissance était un pommier) un secoueur de pommiers, un glaneur qui ne se contenterait pas des fruits non ramassés. Quocun que chourela... Un choureleur
Un marginal qui coupe au plus court évitant tout ce qui régule ou organise, les feux de circulations, comme les filières, les diplômes ou les accréditations...
Un sans-gêne qui s’invite là où on ne l’attend pas, que personne ne connait, mais qui semble connaître tout le monde, à qui l'on ne demande rien, mais qui la ramène...
Traverse des Cultureux, une très longue et très illustre histoire… Diogène y préparait ses apparitions, Socrate y méditait sous un porche, Boissard y promenait sa china, le Voconce et Childeric y chopinâ toudelon et La Sandrine, sans lanterne mais avec un parapluie,  y cherche son Sandre

...de (de)mystification

"Quan coucouaro filon, procourou font trace, apotiqueiro cahn lelon, e signo de mala saison"... S’il y a une préoccupation sociale dans l’art actuel elle doit tenir compte de cette réalité bien sociale : le spectateur. Dans les limites de nos possibilités nous voulons sortir le spectateur de sa dépendance apathique qui lui fait accepter d’une façon passive, non seulement ce qu’on lui impose comme art, mais tout un système de vie.Cette dépendance apathique est soigneusement entretenue par toute une littérature où les spécialistes d’art pour justifier leur rôle d’intermédiaire entre l’œuvre et le public, font figure d’initiés et créent de toute pièce un complexe d’infériorité chez le spectateur. Cette littérature trouve un complice volontaire ou involontaire chez la plupart des artistes qui se sentent dans une situation prophétique et privilégiée en créant des œuvres uniques et définitives…"
Mot à mot plus qu'approximatif attribué au Groupe de Recherche d’Art Visuel. Assez de mystification II Paris, octobre 1963

error: Content is protected !!