Hymnes dauphinois

Le carnet de l'Adelphine C.
La Complainte de Mandrin

Nous étions vingt ou trente
Brigands dans une bande,
Tous habillés de blanc
Tous habillés de blanc
A la mode des marchands

La première volerie
Que je fis dans ma vie,
C'est d'avoir goupillé
La bourse d'un, vous m'entendez,
C'est d'avoir goupillé
La bourse d'un curé

J'entrai dedans sa chambre,
Mon Dieu, qu'elle était grande,
J'y trouvai mille écus,
Je mis la main, vous m'entendez
J'y trouvai mille écus,
Je mis la main dessus.

J'entrai dedans une autre
Mon Dieu, qu'elle était haute,
De robes et de manteaux
J'en chargeai trois, vous m'entendez,
De robes et de manteaux
J'en chargeai trois chariots

Je les portai pour vendre
A la foire de Hollande
J'les vendis bon marché
Ils m'avaient rien, vous m'entendez,
J'les vendis bon marché
Ils m'avaient rien coûté.

Ces messieurs de Grenoble
Avec leurs longues robes
Et leurs bonnets carrés
M'eurent bientôt, vous m'entendez,
Et leurs bonnets carrés
M'eurent bientôt jugé

Ils m'ont jugé à pendre,
Que c'est dur à entendre
A pendre et étrangler
Sur la place du, vous m'entendez,
A pendre et étrangler
Sur la place du marché

Monté sur la potence
Je regardai la France
Je vis mes compagnons
A l'ombre d'un, vous m'entendez,
Je vis mes compagnons
A l'ombre d'un buisson

Compagnons de misère
Allez dire à ma mère
Qu'elle ne m'reverra plus
J' suis un enfant, vous m'entendez,
Qu'elle ne m'reverra plus
J'suis un enfant perdu

Le Printemps qui charme la Bergère

Le printemps qui charme la bergère
Le printemps ne dure pas longtemps
Les beaux jours amis ne durent guère
Les beaux jours mes frères sont bien courts

Refrain

Trira rira rire, Il vaut mieux en rire
Frère venez donc danser le rigodon
Trira rira rire, Il vaut mieux en rire
Frère venez donc danser le rigodon

On sait bien que la jeunesse est brève
On sait bien qu'il n'en restera rien
Nous passons rapide comme un rêve
Nous passons ainsi que les chansons

Au refrain

Fraîches fleurs seront bientôt fanées
Fraîches fleurs vont perdre leur couleur :
En dansant passent les années
En dansant fuyez d'un pas glissant

Le Coucou

Lou coucou fa soun nid su laoubre
Lou coucou fa soun nid pertou
Quand vint lou vêpre la maïre li vo être
Quand vint lou dzour lou païre li toudzour

Benévent

Ou c'es ti donc parti, dis donc mon Bénévent
- vé Petitavial, à la coumère
- Vé Petitviala, trouva la Périna
- T'amé té donc bien, dis donc mon Bénévent ? (bis)
- Bien ce qui me di
M'ama couma lou leirou,
Bien ce qui me di,
Me voudri vaïre fondi

Où est-il donc allé, dis donc, mon Bénévent ?
- Vers Petite-Ville à la commère,  
Vers Petite-Ville, trouver la Perrine.
- T'aime-t-elle bien, dis donc, mon Bénévent ? (bis)
- Bien, ce me dit-elle,
Elle m'aime comme le beurre.
Bien, ce me dit-elle,
 Elle voudrait me voir fondre.

Jaquety de La Sandrine

Les Hymnes dauphinois, chansons en voie de disparition. Si votre Pitchon entre en sixième sans connaître ni "Le Coucou", ni "Benèvent", les hymnes dauphinois, faites un scandale ! Alertez les parents d'élèves, écrivez au ministre, saisissez votre député ! Il ne possède pas ses fondamentaux ! Et s'il fait sa Première Communion en n'ayant guère appris au catéchisme en matière de cantiques que « la bite à Dudule » qu'il ignore tout du "Printemps qui charme la bergère" criez au prêtre « jureur » ! Exigez que le Rigaudon et le patois dauphinois soient enseignés dans les séminaires (il en reste peut-être encore bien la moitié d'un au fin fond d'un de nos sept évêchés...) Si personne ne veut vous entendre, si vos récriminations sont caricaturées, qualifiées de folkloriques, secondaires, taxées de communautarisme, réclamez-vous de la diversité, hurlez au non respect des différences et à l'acculturation ! En désespoir de cause, substituez-vous aux institutions défaillantes, créer une école patoisante du Désert et une association de défense des cultures indigènes. En omettant de parler du Dauphiné, vous pourriez même obtenir des subventions... Nous sommes toutes des dauphinoises des catacombes. La Sandrine (Jaquety)

About the Author: chil_177_deric

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!